flag
Dans leurs mots: L'histoire de BC Packers
Relevage manuel des sennes avant l’invention du tambour
Relevage manuel des sennes avant l’invention du tambour. Vers 1940.
Archives de la ville de Richmond 1985 4 722
Relevage manuel des sennes avant l’invention du tambour Relevage d’une senne à l’aide d’une poulie mécanique Relevage d’une senne à l’aide d’un tambour hydraulique

Des muscles aux moteurs : L’évolution de la flottille de pêche

Les nouvelles technologies, les nouvelles sources d’énergie et les nouveaux matériaux ont profondément affecté la pêche commerciale. De nouvelles technologiques, de nouvelles sources d’énergie et de nouveaux matériaux ont été introduits de 1900 à 1960. Chaque innovation a permis aux bateaux et aux pêcheurs de travailler plus vite et de capturer plus de poissons en faisant moins d’efforts. Bien que les méthodes de pêche de base – la pêche aux filets maillants, à la senne coulissante, à la traîne, à la palangre, au chalut et aux casiers – aient très peu évolué, chaque innovation a permis aux bateaux de fonctionner plus rapidement et de prendre plus de poissons en faisant moins d’efforts et ce avec de plus petits équipages.

Le moteur à essence a révolutionné la pêche en 1900. Grâce aux moteurs, les pêcheurs pouvaient s’aventurer plus loin en mer, mettre leurs filets à l’eau plus souvent et prendre plus de poissons que jamais auparavant. En 1918, le moteur a donné lieu aux treuils et aux monte-lignes mécaniques grâce auxquels la pêche à la traîne est devenue plus rapide et plus productive. En 1931, les moteurs avaient engendré le tambour mécanique pour la pêche aux filets maillants. Dorénavant, la force motrice plutôt que la force humaine pouvait relever les filets maillants lourds, trempés et remplis de poissons.

Les engins de pêche se sont améliorés après la Seconde guerre mondiale, grâce à l’arrivée de matériaux artificiels, comme le nylon et le plastique. Ils sont devenus plus forts, plus légers et plus durables que le lin, le coton et le liège qu’ils remplaçaient. D’importants appareils électroniques ont également été introduits, modifiant la façon dont le pêcheur trouvait le poisson. En 1960, les pêcheurs pouvaient, sans danger, s’aventurer plus loin et dépister plus facilement les poissons à l’aide d’appareils électroniques tels que le sonar, le radar, les pilotes automatiques, les radiogoniomètres et les radiotéléphones bidirectionnels.

L’hydraulique s’est avérée une autre importante innovation pour la flottille de pêche. Au cours des années 1950, les tambours de senne et les poulies hydrauliques ont fait leur apparition, permettant de relever les énormes sennes coulissantes lourdes. Dans les années 1960, les pêcheurs à la senne n’avaient plus à s’éreinter à rentrer à la main les sennes coulissantes remplies de poissons.

ed sparrow

Ed Sparrow père, pêcheur aux filets maillants de la bande de Musqueam , raconte qu’il a été l’un des premiers sur le fleuve Fraser à adopter la nouvelle technologie :

« Je crois que c’est en 1932, 34 que j’ai eu mon premier tambour…Beaucoup plus facile. T’’avais plus besoin de relever les filets à la main. Le tambour le fait à ta place. Y’avait un levier à terre. Quand le poisson rentre, t’enlèves ton pied de l’embrayage, tu retires le poisson et tu remets ton pied, et c’est reparti. Plus de travail dur…Un membre de ma belle-famille de Ladner et moi étions les premiers à Steveston à installer un tambour… [D’autres pêcheurs disaient : ‘ Êtes-vous des poules mouillées? Vous voulez plus travailler?’ J’ai répondu non. Y’fallait que j’essaie quelque chose…Ça n’a pas été long que tout l’ monde avait un tambour. Y sont plus jamais moqués des autres. »

clover leaf